Univers

Je suis né au firmament,

et dans mon rêve d’exploration,

j’ai découvert l’infini.

– Proxima Dent, Pilote du Prométhée –

En 2399 la nouvelle humanité a colonisé la quasi-totalité du système solaire. Toutes les planètes de Solaris, les planètes naines, les ceintures d’astéroïdes et même certains astéroïdes géocroiseurs sont habités. Des villes majestueuses fleurissent dans les endroits les plus improbables, des colonies apparaissent dans les lieux les plus reculés. Une autoroute spatiale relie des stations-hôtels qui mènent à l’imposante Beta Solaris, la Capitale Solaire.

Chaque astre connaît sa propre dystopie, a sa propre culture, imprégnée d’anciennes croyances et d’idéologies nouvelles. Les peuples sont infinis sur la Qin de Jupiter 5, libres sur Cérès et sa nation pirate, dans le temps du rêve numérique sur Vénus 2, militarisés sur Mars 4, hypnotisés sur Terra Prima 3, contaminés sur Pluton, en symbiose dans la jungle de métal des anneaux de Saturne 6, mutent sur la lune-décharge de Ganymède ou psalmodient sur la lune sacrificielle de Mimas…

La colonisation spatiale a permis la découverte des premiers gisements de Fluide. Les étranges propriétés de ce gaz rouge légèrement éthéré ont fait évoluer l’humanité en différentes races formant désormais la néo-humanité. Néo-sapiens, Gaïans, Sélénites, Stellaires, Androïdes et Homo-metallicus se côtoient loin des terribles Cryptides. Tous sont le fruit de l’évolution de l’espèce humaine et de la science. La néo-humanité maîtrise le voyage spatial, les gigastructures, la robotique, la nanonétique et la bio-ingénierie à un niveau jamais atteint auparavant.

Dans son expansion elle se trouve confrontée à de nouvelles formes de vies, les Quantiques, des créatures ancestrales. Dans l’ombre, leurs serviteurs sont légions et les néo-humains les servent par milliards à leur insu. Leurs armes sont puissantes et sournoises : la manipulation de la physique quantique, le complot, l’emprise psychologique et les dissensions sociales. Aux sein des dystopies, utopies qui virent au cauchemar, une guerre secrète mystique s’est mise en place, elle est le jeu favori de ces immortels qui se disputent le pouvoir.

Les personnages-joueurs jouent des NovQuantas qui luttent contre les Quantiques et prennent part à cette guerre qui mènera au dernier jour de l’univers. Ils sont à un niveau supérieur sur l’échelle de l’évolution, des merveilles de la nature. Ils s’adaptent pour survivre. Ils luttent pour le maintien de la réalité pour protéger le libre arbitre d’une humanité nouvelle.

Pour cela, ils partiront sur Mars à la recherche d’artefacts oubliés, ils s’empareront de plans secrets révélant l’emplacement d’une mine de Fluide encore inexplorée, ils dévoileront au grand jour la propagande démagogique d’un Quantique, ils tenteront d’éviter qu’une guerre n’éclate entre une planète et ses colonies, ils feront fortune en s’alliant à la guilde spatiale, ils retrouveront l’homme le plus recherché du système solaire dans un casino de la ceinture d’astéroïdes de Cérès, ou encore ils combattront au côté des pirates de l’espace pour faire main basse sur les trésors du triumvirat impérial…

Les NovQuantas risquent leur vie pour que la néo-humanité prenne enfin la place qu’elle mérite dans le destin de l’univers. A l’orée d’une nouvelle ère, à travers tout Solaris, ils affronteront les seigneurs de l’espace. Pour gagner leur liberté ils devront ainsi se confronter à ceux qui étaient là avant même l’aube de l’humanité.
Dans un monde déjà secoué par une lutte des classes omniprésente la guerre est secrète et elle fait rage. Pourtant, elle ne fait que commencer…